Budo Attitude invite Henri Valentini, fondateur du karaté en Savoie pour un stage Wado Ryu

Ce samedi 18 mars 2017, c’est avec un grand plaisir que l’équipe de Budo Attitude a accueilli le fondateur du karaté-do en Savoie, monsieur Henri Valentini, pour animer un stage de karaté Wado Ryu auprès d’une cinquantaine de karatékas fidèles à ses enseignements.

Romain Bussi est heureux de pouvoir retrouver au sein de son association à La Motte Servolex, son professeur qui lui a tant apporté lorsqu’il était plus jeune. En effet, c’est auprès d’Henri Valentini que Romain Bussi a appris le karaté-do et a ainsi pu bénéficier d’un enseignement de qualité, en découvrant un karaté porteur de sens et de valeurs, une discipline tant appréciée encore aujourd’hui par ceux qui ont connu les grands maîtres japonais de l’époque.

Comme le dit Romain Bussi en parlant de son professeur : « Mon professeur m’a transmis toutes les bases nécessaires à la pratique et l’enseignement des arts martiaux. J’éprouve une grande reconnaissance car il m’a enseigné ce qu’il y a de plus essentiel dans le karaté ».

Henri Valentini a animé ce stage avec une grande quiétude. Il a pu transmettre au groupe de karatékas présents le meilleur de sa recherche qu’il  effectue depuis des années en puisant en profondeur dans la technique de karaté-do. Il entreprend cette démarche dans cet art depuis plus de 50 ans au sein de son association, et que d’autres professeurs suivent, intéressés par une approche authentique de l’enseignement.

Henri Valentini souhaite désormais transmettre à ses fidèles représentants le meilleur de son art.

Au cours de ce stage, il a enseigné la manière de trouver l’efficacité et la puissance à l’intérieur d’une technique de karaté, en associant le travail interne des spirales du corps. Les élèves ont essayé de comprendre comment la technique prend racine à travers les 3 cercles du cou, des épaules et de la taille. Les courbes et les cercles étant les pivots de l’école Wado Ryu basée sur la fluidité des mouvements, les ondulations et les vibrations pour trouver toute l’expression de l’explosivité dans une attaque par exemple.

En Wado Ryu, le travail des Sambon Kumité et l’absorption de l’attaque afin de garder le contact avec l’adversaire sont primordiaux. De même, l’attaque et la défense sont une seule et même notion, comme le fait de privilégier l’esquive aux blocages physiques.

Pour ce stage, Henri Valentini a choisi d’approfondir Pinan Shodan, un des katas de base de l’école Wado Ryu. Ces 5 katas de base sont un trésor pour sans cesse chercher la racine de l’énergie et ainsi véritablement comprendre la technique. Mr Valentini a plus spécifiquement porté son enseignement sur les 3 premiers mouvements en amenant les karatékas à trouver plus de relâchement, en associant le travail des chaînes tendino-musculaires et les spirales nécessaires aux blocages de karaté.

Henri Valentini, par sa recherche et sa pédagogie, propose un haut niveau d’étude du karaté Wado Ryu. Son approche vise à la fois la santé mais aussi l’efficacité technique et martiale. C’est avec une grande reconnaissance qu’il parle des plus grands maîtres japonais comme Otsuka Sensei, Hiroo Mochizuki ou encore Tatsuo Suzuki  (il reçu de sa part le 7e Dan de sa fédération en 2008) qu’il a fréquenté durant de nombreuses années. Mais ce ne sont pas ses titres et diplômes, ni son passé auprès des plus grands qui assoient sa réputation. Mais il s’agit bien de sa personnalité atypique et de son engagement pour l’art et le mouvement qui en font un personnage remarquable.

Ces stages sont l’occasion de se retrouver entre karatékas et de partager dans la bonne humeur les valeurs du karaté-do telles qu’elles doivent perdurer au sein du style Wado Ryu, qui, ne l’oublions pas, signifie : « école de la voix  de la paix et de l’harmonie ».

Henri Valentini est un fidèle représentant du style Wado Ryu, représenté au sein de la FEKAMT, la Fédération Européenne de Karaté et des Arts martiaux traditionnels. Une chance pour les karatékas de la Savoie et de la région Rhône-Alpes qui souhaitent suivre un karatéd’origine, héritage du grand maître Tatsuo Suzuki, en préservant  une qualité technique dans l’étude et une bienveillance dans les rapports humains.

En effet, c’est en Savoie que le style Wado Ryu s’est davantage développé et installé en France, cela depuis les années 60 où la première ligue de karaté a été impulsée par Monsieur Henri Valentini et des premiers karatékas japonais de l’époque. Actuellement, une équipe de professeurs l’accompagnent dans cette démarche, dont Romain Bussi, l’un de ses plus jeunes représentants.

Romain Bussi rappelle que les personnes intéressées sont les bienvenues au sein du Wado Ryu de la FEKAMT. Un passage de « Dan FEKAMT» a lieu chaque année sur la commune de la Motte Servolex, organisé par la FEKAMT.

Merci à tous les participants de ce stage venus nombreux pour cette rencontre exceptionnelle.